Accueil > Publi-info > Trespa > ''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière
''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière

''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière

Bardage en dur Deuxième ville étudiante de France avec non moins de 120 000 étudiants, Lyon est renommée pour sa qualité de vie. En son cœur, bordée par le Rhône et la Saône, la Confluence est un vaste territoire de 150 ha longtemps animé par les activités industrielles et portuaires.

Celles-ci ont désormais fait place à un projet urbain d'envergure visant à construire une nouvelle partie de ville intelligente et durable, encourageant les mobilités douces et limitant les impacts environnementaux. Une ville accessible à tous qui sache tisser des liens forts entre l'existant et les nouvelles réalisations. Tout en favorisant le partage. Considérée entre autres comme un véritable hub culturel, la Confluence a vu plusieurs écoles lyonnaises s'y installer. Tout récemment inaugurée, la résidence " Study Hall " offre aux étudiants un cadre de vie privilégié, tant pour sa facilité d'accès que pour son environnement agréable. C'est au Studio Odile Decq, de renommée internationale, que l'on doit ce bâtiment marquant.

Une des halles où jadis se tenait le marché de gros a ainsi reçu une extension contenant un plateau ouvert de bureaux au-dessus d'un rez-de-chaussée de grande hauteur avec mezzanine. Le tout est surplombé de 5 niveaux de logements étudiants. Un parking enterré de 16 places complète le dispositif.

On sait Odile Decq apprécier particulièrement les villes comme Londres et New York " où la lumière danse dans les rues grâce aux bâtiments de hauteurs variables ". Pour la Confluence à Lyon, elle a imaginé un nouveau volume jouant sur le contraste entre une partie inférieure (RdC et R+1) transparente pour les bureaux et services, et un volume plus opaque en cinq niveaux destiné à la résidence. Cette différenciation est surlignée par le traitement des façades. Dans la partie inférieure, le mur rideau entièrement vitré présente, du bas vers le haut, une transformation progressive de la teinte de gris, du clair au plus sombre, accompagnée d'un resserrement de la trame.


Élégance lumineuse et pérenne
Le volume plein de la résidence affiche un élégant gris. Ses façades nord et sud sont recouvertes de panneaux en stratifié compact haute pression (HPL) et percées de fenêtres sur allège avec alternance de différentes hauteurs. Sa façade ouest est traitée avec une large loggia à chacun des niveaux, elle-même également recouverte des mêmes panneaux.

Même si l'utilisation d'un produit de Trespa pour le bardage avait été acté très tôt dans la genèse du projet, le choix de la référence exacte du panneau (Trespa® Meteon® Lumen L2581 New York Grey, en finition 'Diffuse') fut le fruit d'une évolution de la réflexion dans le temps, facilitée par la sortie d'une nouvelle gamme en cours de projet.

Marie Farreaux, chargée de prescription pour Trespa : " L'architecte voulait au départ un panneau donnant un aspect foncé, quasiment noir. En 2016, nous sommes allés lui présenter notre nouvelle gamme 'Lumen', un produit innovant disponible en trois finitions permettant de jouer à la fois avec la lumière et avec les reflets. C'est la finition 'Diffuse', offrant un aspect mat, qui fut choisie, pour son élégance et la sérénité qu'elle inspire. La teinte retenue au final est un gris anthracite, qui peut même paraître noir en fonction de l'orientation et de la luminosité. "

" Le noir ne fait plus peur. C'est très élégant. Avec 'Lumen', ses différentes finitions et ses nuances, chaque projet peut être différent. " Marie Farreaux, chargé de prescription chez Trespa France

Au final, ce sont 2480 mètres carrés de panneaux Trespa® Meteon® Lumen qui ont été mis en œuvre sur le bâtiment, dans la même finition, le même coloris et la même épaisseur (8 mm). Il s'agit sans doute de l'une des premières utilisations de cette référence sur un projet d'une telle ampleur.


Façades ventilées en ossature bois sur 5 niveaux
" Des opérations comme celles-là, il y a 2 ou 3 par an. Cela fait partie des chantiers dont on ne peut que se rappeler. " Franck Latreille, directeur technique chez Trespa France

Franck Latreille, directeur technique chez Trespa France, se souvient de cet ambitieux projet, qu'il a suivi de A à Z dès 2014 pour accompagner architecte et entrepreneur face aux défis techniques à relever. " Ce projet sortait de ce que l'on avait l'habitude de faire car l'architecte voulait pour son bâtiment une façade en ossature bois avec du bardage, et ce sur une hauteur dépassant 18 mètres. " Pour une telle hauteur en ossature bois, l'étanchéité à l'eau représente un défi bien connu auprès de la profession et des assureurs. " Nous avons donc informé l'architecte très en amont sur les contraintes techniques à respecter, ce qui lui a permis de les intégrer dans son écriture architecturale et par conséquent de ne pas les vivre comme des contraintes mais plutôt comme de simples paramètres de travail. Pour obtenir un résultat qui lui corresponde sur le plan de l'esthétique d'une part, et qui soit réalisable par l'entrepreneur d'autre part. "

Pour Alexis Duhameau, directeur commercial, et Olivier Chagny, responsable de projet chez Rubner Construction bois, réaliser des façades de 28 mètres de haut en ossature bois avec un bardage Trespa® était à l'époque une première. " Cela a demandé des études techniques poussées, des validations de la part de la maîtrise d'œuvre, du bureau de contrôle, avec la mise au point d'un prototype pour tester et valider la conformité avec l'avis technique. Il fallait être très précis. Les joints fermés entre panneaux devaient faire 8 mm et pas 6 ou 10. " Outre le bardage, Rubner était également chargé de la réalisation des murs ossature bois, qui ont été préfabriqués en atelier avec menuiseries extérieures intégrées. La préfabrication a permis de fermer très rapidement le bâtiment, de façon à ce que l'entrepreneur général puisse faire intervenir sans délai ses corps de métier à l'intérieur.

Aujourd'hui, le résultat de tous ces efforts se dresse fièrement sur la Confluence. Les étudiants profitent non seulement de la situation idéale de la résidence, mais également du confort inégalé que procure une isolation thermique du bâtiment avec façade ventilée, surtout lors des épisodes caniculaires que nous connaissons. Robuste, le panneau Trespa® Meteon® constitue la parade idéale aux actes de vandalisme. Particulièrement résistants aux chocs, les panneaux se nettoient facilement aussi grâce à leur surface non poreuse (graffitis). Pour une totale tranquillité d'esprit, le panneau ne nécessite pas d'entretien particulier dans le temps et fera pour longtemps la fierté de ceux qui vivent là. Un investissement qui tient ses promesses sur le long terme.


Une épopée humaine
Des bureaux parisiens du Studio Odile Decq au chantier lyonnais, Trespa a accompagné le projet en affichant proximité et réactivité. Plusieurs chargés d'affaires, épaulés par le directeur technique, se sont relayés pour assurer une disponibilité maximale face aux demandes de l'architecte et de l'entrepreneur. Marie Farreaux : " Il est très important pour nous d'accompagner nos partenaires tout au long des projets et de faire en sorte que chacun soit satisfait. "

En partageant ce voyage avec les femmes et les hommes œuvrant pour le studio d'architecture et l'entreprise, les membres de l'équipe Trespa ont, avec enthousiasme, dépassé la relation traditionnelle fabricant/client pour devenir de vrais partenaires. Par la mise en commun de leur savoir-faire et leur expertise, tous les acteurs de ce beau projet ont apporté leur contribution à ce qu'Odile Decq considère comme la marque de fabrique de son studio : réaliser des bâtiments dans lesquels hommes et femmes se sentent bien, où ils peuvent circuler, se rencontrer, prendre du plaisir, vivre confortablement. Comme s'il s'agissait de construire pour soi.

Crédits photos : Roland Halbe
''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière Trespa
Hotline Doc.X
19-08-40
Voici l'identifiant à indiquer au conseiller du service
documentation de Batiactu lors de
votre appel
(En France métropolitaine, tarif habituel de votre opérateur, non surtaxé).
Confirmer l'appel
VOTRE DEMANDE D'INFORMATION X
Vous souhaitez
1. VOTRE PROJET   |   VOS QUESTIONS




1
+ de 1000


Vos besoins, vos demandes
Je souhaite être recontacté par
2. VOS COORDONNÉES *Champs obligatoires
Nous avons besoin des informations suivantes pour vous renseigner
*Champs obligatoires


Valider ma demande
En validant ce formulaire, vous acceptez sans réserve que les informations saisies soient utilisées, traitées et transmises aux fabricants pour permettre de vous recontacter dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande d’informations ou de devis.
Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Deuxième ville étudiante de France avec non moins de 120 000 étudiants, Lyon est renommée pour sa qualité de vie. En son cœur, bordée par le Rhône et la Saône, la Confluence est un vaste territoire de 150 ha longtemps animé par les activités industrielles et portuaires.

Celles-ci ont désormais fait place à un projet urbain d'envergure visant à construire une nouvelle partie de ville intelligente et durable, encourageant les mobilités douces et limitant les impacts environnementaux. Une ville accessible à tous qui sache tisser des liens forts entre l'existant et les nouvelles réalisations. Tout en favorisant le partage.
Considérée entre autres comme un véritable hub culturel, la Confluence a vu plusieurs écoles lyonnaises s'y installer. Tout récemment inaugurée, la résidence " Study Hall " offre aux étudiants un cadre de vie privilégié, tant pour sa facilité d'accès que pour son environnement agréable. C'est au Studio Odile Decq, de renommée internationale, que l'on doit ce bâtiment marquant.

Une des halles où jadis se tenait le marché de gros a ainsi reçu une extension contenant un plateau ouvert de bureaux au-dessus d'un rez-de-chaussée de grande hauteur avec mezzanine. Le tout est surplombé de 5 niveaux de logements étudiants. Un parking enterré de 16 places complète le dispositif.

On sait Odile Decq apprécier particulièrement les villes comme Londres et New York " où la lumière danse dans les rues grâce aux bâtiments de hauteurs variables ". Pour la Confluence à Lyon, elle a imaginé un nouveau volume jouant sur le contraste entre une partie inférieure (RdC et R+1) transparente pour les bureaux et services, et un volume plus opaque en cinq niveaux destiné à la résidence. Cette différenciation est surlignée par le traitement des façades. Dans la partie inférieure, le mur rideau entièrement vitré présente, du bas vers le haut, une transformation progressive de la teinte de gris, du clair au plus sombre, accompagnée d'un resserrement de la trame.


Élégance lumineuse et pérenne


Le volume plein de la résidence affiche un élégant gris. Ses façades nord et sud sont recouvertes de panneaux en stratifié compact haute pression (HPL) et percées de fenêtres sur allège avec alternance de différentes hauteurs. Sa façade ouest est traitée avec une large loggia à chacun des niveaux, elle-même également recouverte des mêmes panneaux.

Même si l'utilisation d'un produit de Trespa pour le bardage avait été acté très tôt dans la genèse du projet, le choix de la référence exacte du panneau (Trespa® Meteon® Lumen L2581 New York Grey, en finition 'Diffuse') fut le fruit d'une évolution de la réflexion dans le temps, facilitée par la sortie d'une nouvelle gamme en cours de projet.

Marie Farreaux, chargée de prescription pour Trespa : " L'architecte voulait au départ un panneau donnant un aspect foncé, quasiment noir. En 2016, nous sommes allés lui présenter notre nouvelle gamme 'Lumen', un produit innovant disponible en trois finitions permettant de jouer à la fois avec la lumière et avec les reflets. C'est la finition 'Diffuse', offrant un aspect mat, qui fut choisie, pour son élégance et la sérénité qu'elle inspire. La teinte retenue au final est un gris anthracite, qui peut même paraître noir en fonction de l'orientation et de la luminosité. "

" Le noir ne fait plus peur. C'est très élégant. Avec 'Lumen', ses différentes finitions et ses nuances, chaque projet peut être différent. " Marie Farreaux, chargé de prescription chez Trespa France

Au final, ce sont 2480 mètres carrés de panneaux Trespa® Meteon® Lumen qui ont été mis en œuvre sur le bâtiment, dans la même finition, le même coloris et la même épaisseur (8 mm). Il s'agit sans doute de l'une des premières utilisations de cette référence sur un projet d'une telle ampleur.


Façades ventilées en ossature bois sur 5 niveaux


" Des opérations comme celles-là, il y a 2 ou 3 par an. Cela fait partie des chantiers dont on ne peut que se rappeler. " Franck Latreille, directeur technique chez Trespa France

Franck Latreille, directeur technique chez Trespa France, se souvient de cet ambitieux projet, qu'il a suivi de A à Z dès 2014 pour accompagner architecte et entrepreneur face aux défis techniques à relever. " Ce projet sortait de ce que l'on avait l'habitude de faire car l'architecte voulait pour son bâtiment une façade en ossature bois avec du bardage, et ce sur une hauteur dépassant 18 mètres. " Pour une telle hauteur en ossature bois, l'étanchéité à l'eau représente un défi bien connu auprès de la profession et des assureurs. " Nous avons donc informé l'architecte très en amont sur les contraintes techniques à respecter, ce qui lui a permis de les intégrer dans son écriture architecturale et par conséquent de ne pas les vivre comme des contraintes mais plutôt comme de simples paramètres de travail. Pour obtenir un résultat qui lui corresponde sur le plan de l'esthétique d'une part, et qui soit réalisable par l'entrepreneur d'autre part. "

Pour Alexis Duhameau, directeur commercial, et Olivier Chagny, responsable de projet chez Rubner Construction bois, réaliser des façades de 28 mètres de haut en ossature bois avec un bardage Trespa® était à l'époque une première. " Cela a demandé des études techniques poussées, des validations de la part de la maîtrise d'œuvre, du bureau de contrôle, avec la mise au point d'un prototype pour tester et valider la conformité avec l'avis technique. Il fallait être très précis. Les joints fermés entre panneaux devaient faire 8 mm et pas 6 ou 10. " Outre le bardage, Rubner était également chargé de la réalisation des murs ossature bois, qui ont été préfabriqués en atelier avec menuiseries extérieures intégrées. La préfabrication a permis de fermer très rapidement le bâtiment, de façon à ce que l'entrepreneur général puisse faire intervenir sans délai ses corps de métier à l'intérieur.

Aujourd'hui, le résultat de tous ces efforts se dresse fièrement sur la Confluence. Les étudiants profitent non seulement de la situation idéale de la résidence, mais également du confort inégalé que procure une isolation thermique du bâtiment avec façade ventilée, surtout lors des épisodes caniculaires que nous connaissons. Robuste, le panneau Trespa® Meteon® constitue la parade idéale aux actes de vandalisme. Particulièrement résistants aux chocs, les panneaux se nettoient facilement aussi grâce à leur surface non poreuse (graffitis). Pour une totale tranquillité d'esprit, le panneau ne nécessite pas d'entretien particulier dans le temps et fera pour longtemps la fierté de ceux qui vivent là. Un investissement qui tient ses promesses sur le long terme.


Une épopée humaine


Des bureaux parisiens du Studio Odile Decq au chantier lyonnais, Trespa a accompagné le projet en affichant proximité et réactivité. Plusieurs chargés d'affaires, épaulés par le directeur technique, se sont relayés pour assurer une disponibilité maximale face aux demandes de l'architecte et de l'entrepreneur. Marie Farreaux : " Il est très important pour nous d'accompagner nos partenaires tout au long des projets et de faire en sorte que chacun soit satisfait. "

En partageant ce voyage avec les femmes et les hommes œuvrant pour le studio d'architecture et l'entreprise, les membres de l'équipe Trespa ont, avec enthousiasme, dépassé la relation traditionnelle fabricant/client pour devenir de vrais partenaires. Par la mise en commun de leur savoir-faire et leur expertise, tous les acteurs de ce beau projet ont apporté leur contribution à ce qu'Odile Decq considère comme la marque de fabrique de son studio : réaliser des bâtiments dans lesquels hommes et femmes se sentent bien, où ils peuvent circuler, se rencontrer, prendre du plaisir, vivre confortablement. Comme s'il s'agissait de construire pour soi.

Crédits photos : Roland Halbe
''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière
''Study Hall'' à Lyon : une résidence dont les façades font danser la lumière
QUI SOMMES NOUS?   À la pointe de l’innovation dans le domaine des matériaux architecturaux, Trespa est internationalement... Voir la fiche fabricant
Création d'alerte email

Votre Alerte Nouveautés Produits
Pour être informé dès la mise en ligne d'un nouveau produit.

Créez votre alerte

Les autres publications de ce fabricant

Inscrivez-vous à  la newsletter
recevez les dossiers nouveautés produits

Partenaires
Ils vous accompagnent dans vos projets

Dernières demandes de documentation
Demandeur : Entreprise de façade/ravalement
Département : 43220
Type produit : ursa pureone
Produit : La première laine de verre blanche sans émission de... par Ursa France
Recevoir également cette documentation
Demandeur : Architecte intérieur/décorateur
Département : 30140
Produit : Bouvet : nouvelle gamme de fenêtres en bois ORIJINE par Bouvet
Recevoir également cette documentation
Demandeur : Entreprise de menuiserie/miroiterie/vitrerie
Département : 50320
Produit : Le coulissant S3700 : créé autour du design, de la... par Leul Menuiseries
Recevoir également cette documentation



EspaceEspaceEspaceEspace
© Batiactu Groupe - www.batiactugroupe.com - Informations et solutions digitales pour la construction
Sites du Groupe : Maison à part.com | ConstruCom | Xpair | EnChantier | Clic CCTP | BatiChiffrage | Les Trophées de la Construction | politique de confidentialité et cookies