Hotline Doc.

ID
Voici l'identifiant à indiquer au conseiller du service
documentation de Batiactu lors de
votre appel
(En France métropolitaine, tarif habituel de votre opérateur, non surtaxé).
Confirmer l'appel
DocumentationDevis

Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire

Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire
Retrouvez le DTU 60.1 expliqué et décrypté en pdf par nos experts pour mieux vous accompagner dans la mise en oeuvre de vos chantiers.

Résumé de la NF DTU 60.1 (décembre 2012) : Travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire pour bâtiments (Indice de classement : P 40-201)
Publications techniques Retrouvez le DTU 60.1 expliqué et décrypté en pdf par nos experts pour mieux vous accompagner dans la mise en oeuvre de vos chantiers.

Résumé de la NF DTU 60.1 (décembre 2012) : Travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire pour bâtiments (Indice de classement : P 40-201)
Présentation
Ce résumé reprend les grandes lignes du DTU pour la mise en œuvre des réseaux d'alimentation d'eau froide et chaude sanitaire, des réseaux d'évacuation des appareils sanitaires les appareils sanitaires et appareils de production d'eau chaude sanitaire.
Il est découpé en 2 parties. La partie 1 définit les règles communes pour la mise en œuvre des travaux de plomberie sanitaire, elle est décomposée en différentes sous-parties : 1-1-1 Réseaux d'alimentation ; 1-1-2 Réseaux d'évacuation ; 1-1-3 Appareils sanitaires et production d'eau chaude et 1-2 le choix des matériaux. La partie 2 correspond aux clauses spéciales. Nous allons nous intéresser à la partie 1.

Note : les cas particuliers ne sont pas repris dans le présent résumé, référez-vous au DTU pour plus de détails. Nous rappelons que l'ensemble des points définis dans le DTU sont importants et doivent être respectés. Nous présentons ici quelques-uns des points généraux qui ont retenu notre attention. Ce document n'est nullement limitatif, seul le DTU dans son ensemble peut être pris en considération pour la réalisation d'ouvrages.

A quoi s'applique la NF DTU 60.1
La NF DTU s'applique à :
- la mise en œuvre des réseaux d'alimentation en eau des appareils sanitaires et des appareils de production d'eau chaude sanitaire, ainsi que les canalisations d'eau froide sanitaire pour les branchements (sauf partie régie par le service public de distribution d'eau), pour les jonctions entre bâtiments et pour l'alimentation des réseaux extérieurs d'arrosage ou de puisage ;
- les travaux d'exécution des canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments et les canalisations d'évacuation enterrées extérieures au bâtiment qui ne constituent pas un réseau d'assainissement public ;
- la mise en œuvre des appareils sanitaires et des appareils de production d'eau chaude sanitaire à l'intérieur des bâtiments.

Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué

Mise en œuvre

Conception des canalisations d'alimentation eau froide et chaude sanitaire
Conception des canalisations :Le réseau de distribution d'eau doit permettre une alimentation des différents appareils, sans interruption.
Le tracé des canalisations doit être le plus court possible, en permettant que les canalisations puissent être vidangées, rincées et désinfectées.
Tous les organes de manœuvre, de sécurité et de protection des installations doivent être facilement accessibles pour leur manipulation et leur éventuel remplacement.
Les appareils, équipements, ensembles de protection et accessoires placés sur les canalisations doivent être démontables sans dépose des canalisations.
En cas de parcours parallèle horizontal, la canalisation d'eau froide est en dessous de la canalisation d'eau chaude.

Compatibilité des matériaux entre eux :Un réseau de distribution d'eau est généralement constitué de divers éléments, composés de matériaux de différentes natures.
Le raccordement entre de l'acier et du cuivre s'effectue par l'intermédiaire d'un raccord en laiton dont le potentiel est intermédiaire de façon à assurer une liaison cuivre/laiton puis laiton/acier.
La liaison directe entre des tubes de cuivre et des tubes ou des pièces en acier inoxydable est autorisée.

Protection des réseaux d'alimentation en eau :Les réseaux intérieurs doivent être équipés de dispositifs de protection pour prévenir la pollution de l'eau potable.
A chaque piquage sur un réseau d'eau destiné à la consommation humaine et destiné à un autre usage ou un usage spécifique, un ensemble de protection EA doit être installé au plus près du piquage à une distance inférieure ou égale à 3 m.
A chaque piquage sur un réseau d'eau collectif et destiné à un usage privatif, un ensemble de protection EA doit être installé au plus près du piquage à une distance inférieure ou égale à 3 m.

Traitement de l'eau :En fonction de la composition de l'eau et des matériaux de l'installation, il peut être nécessaire de prévoir un traitement de l'eau contre la corrosion et/ou l'entartrage. La conception, la taille et la capacité des équipements doivent être sélectionnées en fonction du débit. Elles doivent pouvoir s'adapter aux débits de pointe.


Mise en œuvre des canalisations d'alimentation eau froide et chaude sanitaire
Les fourreaux :Si la canalisation d'alimentation est mise en place après la pose du fourreau, le taux de remplissage est de 60 % (rapport entre section canalisation et section du fourreau). Si le tube est mis en place avec fourreau ou dans un fourreau aiguillé, le taux de remplissage est de 73 %.
Dans le cas de planchers ou dallages armés, les fourreaux sont mis en place et fixés directement sur le ferraillage inférieur. Ils doivent par ailleurs présenter, sauf localement, une distance horizontale entre fourreaux au moins égal à leur diamètre avec un minimum d'enrobage de 5 cm et ne pas occuper au droit des croisements ou empilages localisés, plus de la demi-épaisseur du béton coulé en place. Le fourreau doit dépasser le niveau du sol fini, à l'entrée et à la sortie, d'au moins 30 mm.


Pose des canalisations sur support en aérien :La libre dilatation des canalisations posées en apparent doit pouvoir se faire sans entrainer de désordres aux supports, aux accessoires (robinetterie, etc.) et aux traversées de parois.
Les canalisations sont fixées à la structure ou la paroi à l'aide de colliers.
Dans les vides sanitaires et autres locaux humides, les supports doivent être en matériaux résistants à la corrosion tels qu'acier galvanisé ou peint, matières plastiques, laiton, etc.
Aucun tube ne doit être attaché à un autre tube ou utilisé comme support pour d'autres tubes.

Traversées de parois :Les traversées de paroi par les canalisations doivent se faire avec fourreaux, sauf s'il s'agit de point fixe.
Traversées de chape ou dalle flottante : la canalisation est à l'intérieur d'un fourreau qui doit dépasser de 3 cm du niveau du sol fini. Le fourreau doit être mis en œuvre avant exécution de la chape ou dalle flottante. Un joint souple doit être mis en place entre la canalisation et le fourreau si le plancher se trouve au-dessus d'un local non chauffé ou sur l'extérieur.



Conception des réseaux d'évacuation
Les canalisations d'évacuation des eaux doivent assurer l'évacuation rapide et sans stagnation des eaux usées provenant des appareils sanitaires et ménagers. Les eaux usées et pluviales doivent être évacuées selon le système séparatif, et peuvent être rassemblées seulement à l'extérieur du bâtiment.


Mise en œuvre des réseaux d'évacuation
Les prescriptions pour les canalisations renvoient aux dispositions de leurs DTU respectifs en fonction de la nature du matériau de la canalisation (fonte, PVC, cuivre). Le façonnage des canalisations et leurs assemblages doivent être réalisés selon la nature des matériaux constitutifs comme indiqué dans leurs DTU respectifs.

Supports des réseaux d'évacuation :Les canalisations sont fixées à la structure ou la paroi à l'aide de colliers.
Dans les vides sanitaires et autres locaux humides, les supports doivent être en matériaux résistants à la corrosion tels qu'acier galvanisé ou peint, matières plastiques, laiton, etc.
Aucun tube ne doit être attaché à un autre tube ou utilisé comme support pour d'autres tubes.
Dans les parties d'allure horizontale, les canalisations doivent être posées avec une pente minimum de 1 %.

 Traversées de parois :
Les canalisations de ventilation des colonnes de chute ne doivent pas comporter d'assemblage dans la traversée de la toiture.
Lorsque des fourreaux sont utilisés, l'espace annulaire entre tube et fourreau peut être rempli. Afin de restituer l'étanchéité à l'air de la paroi traversée, cet espace doit être systématiquement rempli lorsque cette paroi sépare un local chauffé avec l'extérieur, le sol ou un local non chauffé.
Le diamètre intérieur du fourreau doit être supérieur de 2 mm environ au diamètre extérieur de la canalisation.
Le rebouchage des réservations dans les parois après mise en place des canalisations ou fourreaux ne doit pas modifier la position de ces derniers ni les endommager.
Les colonnes de chute peuvent traverser les éléments de gros œuvre sans fourreau.



Canalisations enterrées :Les canalisations sont disposées sur le lit de pose sans fourreau. Le fond de fouille est dressé, ou corrigé à l'aide de terre épierrée ou sable, damé de façon que les tuyauteries reposent sur le sol sur toute leur longueur. Le remblayage de la fouille doit être exécuté en éléments fins et homogènes (terre épierrée, sable) jusqu'à 0,20 m au-dessus de la tuyauterie. Au-delà, le remblayage est effectué en tout-venant par couches successives et damées.
Le parcours du réseau doit être signalé par un dispositif tel qu'un grillage avertisseur, placé à environ 0,20 m au-dessus de la génératrice supérieure des tubes.

Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué
Mise en œuvre des appareils sanitaires

Pose des lavabos suspendus et accessoires :La hauteur d'installation des lavabos suspendus doit être comprise entre 85 et 95 cm du sol fini au niveau de la partie supérieure de la plage de robinetterie au droit du trou de robinetterie, sauf cas particulier.

Pose des cuvettes de WC suspendues :La hauteur d'installation des cuvettes de WC suspendues doit être comprise entre 38 et 50 cm du sol fini, sauf cas particulier. La cuvette de WC est posée sur un bâti-support.
La fixation s'effectue avec des tiges filetées métalliques de diamètre minimum 10 mm.
Tout contact entre la cuvette de WC et les parties métalliques de la fixation est à proscrire. Le contact entre la cuvette de WC et la surface d'appui du support doit être assuré par l'intermédiaire de mastic sanitaire ou autre dispositif étanche à l'eau (joint préformé, feuille résiliente).
Les raccordements encastrés (alimentation, évacuation) et fixations doivent être positionnés de façon à obtenir la hauteur d'utilisation souhaitée et l'horizontalité de la cuvette de WC.

Note : il existe des règles de mise en œuvre pour l'ensemble des appareils, ici n'ont été reprises que les règles concernant les lavabos et cuvettes WC suspendues.

Les matériaux

En raison du nombre important de matériaux différents, il est conseillé de se reporter au DTU qui énumère les normes correspondant à chaque matériau (canalisations et accessoires), robinetterie (robinets d'arrêt, de puisage et d'arrosage, protection contre les retours d'eaux, dispositifs de sécurité, réducteurs de pression et robinetterie sanitaire), pompes de circulation, filtres mécaniques, traitement des eaux...


Retrouvez l'intégralité des DTU expliqués téléchargeables en pdf ici : utiles à votre métier grâce à BatiChiffrage. Assisté d'un logiciel de chiffrage, gagnez du temps et des compétences au quotidien.
Plus d'information sur BatiChiffrage et les DTU




Les DTU expliqués sont des documents qui simplifient la compréhension des DTU et décryptent les usages dans leur globalité. En aucun cas, ils ne se substituent à la réglementation et aux règles précisément présentées dans les NF DTU édités par l'AFNOR et le CSTB. Ces DTU expliqués ne sauraient engager la responsabilité de Batiactu Groupe.


Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué
Produits concernés par ce DTU expliqué




WC Suspendus
WC - Geberit

En savoir plus



Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire Batichiffrage
Hotline Doc.X
19-49-88
Voici l'identifiant à indiquer au conseiller du service
documentation de Batiactu lors de
votre appel
(En France métropolitaine, tarif habituel de votre opérateur, non surtaxé).
Confirmer l'appel

Présentation


Ce résumé reprend les grandes lignes du DTU pour la mise en œuvre des réseaux d'alimentation d'eau froide et chaude sanitaire, des réseaux d'évacuation des appareils sanitaires les appareils sanitaires et appareils de production d'eau chaude sanitaire.
Il est découpé en 2 parties. La partie 1 définit les règles communes pour la mise en œuvre des travaux de plomberie sanitaire, elle est décomposée en différentes sous-parties : 1-1-1 Réseaux d'alimentation ; 1-1-2 Réseaux d'évacuation ; 1-1-3 Appareils sanitaires et production d'eau chaude et 1-2 le choix des matériaux. La partie 2 correspond aux clauses spéciales. Nous allons nous intéresser à la partie 1.

Note : les cas particuliers ne sont pas repris dans le présent résumé, référez-vous au DTU pour plus de détails. Nous rappelons que l'ensemble des points définis dans le DTU sont importants et doivent être respectés. Nous présentons ici quelques-uns des points généraux qui ont retenu notre attention. Ce document n'est nullement limitatif, seul le DTU dans son ensemble peut être pris en considération pour la réalisation d'ouvrages.

A quoi s'applique la NF DTU 60.1


La NF DTU s'applique à :
- la mise en œuvre des réseaux d'alimentation en eau des appareils sanitaires et des appareils de production d'eau chaude sanitaire, ainsi que les canalisations d'eau froide sanitaire pour les branchements (sauf partie régie par le service public de distribution d'eau), pour les jonctions entre bâtiments et pour l'alimentation des réseaux extérieurs d'arrosage ou de puisage ;
- les travaux d'exécution des canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments et les canalisations d'évacuation enterrées extérieures au bâtiment qui ne constituent pas un réseau d'assainissement public ;
- la mise en œuvre des appareils sanitaires et des appareils de production d'eau chaude sanitaire à l'intérieur des bâtiments.

Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué



Mise en œuvre



Conception des canalisations d'alimentation eau froide et chaude sanitaire


Conception des canalisations :

Le réseau de distribution d'eau doit permettre une alimentation des différents appareils, sans interruption.
Le tracé des canalisations doit être le plus court possible, en permettant que les canalisations puissent être vidangées, rincées et désinfectées.
Tous les organes de manœuvre, de sécurité et de protection des installations doivent être facilement accessibles pour leur manipulation et leur éventuel remplacement.
Les appareils, équipements, ensembles de protection et accessoires placés sur les canalisations doivent être démontables sans dépose des canalisations.
En cas de parcours parallèle horizontal, la canalisation d'eau froide est en dessous de la canalisation d'eau chaude.

Compatibilité des matériaux entre eux :

Un réseau de distribution d'eau est généralement constitué de divers éléments, composés de matériaux de différentes natures.
Le raccordement entre de l'acier et du cuivre s'effectue par l'intermédiaire d'un raccord en laiton dont le potentiel est intermédiaire de façon à assurer une liaison cuivre/laiton puis laiton/acier.
La liaison directe entre des tubes de cuivre et des tubes ou des pièces en acier inoxydable est autorisée.

Protection des réseaux d'alimentation en eau :

Les réseaux intérieurs doivent être équipés de dispositifs de protection pour prévenir la pollution de l'eau potable.
A chaque piquage sur un réseau d'eau destiné à la consommation humaine et destiné à un autre usage ou un usage spécifique, un ensemble de protection EA doit être installé au plus près du piquage à une distance inférieure ou égale à 3 m.
A chaque piquage sur un réseau d'eau collectif et destiné à un usage privatif, un ensemble de protection EA doit être installé au plus près du piquage à une distance inférieure ou égale à 3 m.

Traitement de l'eau :

En fonction de la composition de l'eau et des matériaux de l'installation, il peut être nécessaire de prévoir un traitement de l'eau contre la corrosion et/ou l'entartrage. La conception, la taille et la capacité des équipements doivent être sélectionnées en fonction du débit. Elles doivent pouvoir s'adapter aux débits de pointe.


Mise en œuvre des canalisations d'alimentation eau froide et chaude sanitaire


Les fourreaux :

Si la canalisation d'alimentation est mise en place après la pose du fourreau, le taux de remplissage est de 60 % (rapport entre section canalisation et section du fourreau). Si le tube est mis en place avec fourreau ou dans un fourreau aiguillé, le taux de remplissage est de 73 %.
Dans le cas de planchers ou dallages armés, les fourreaux sont mis en place et fixés directement sur le ferraillage inférieur. Ils doivent par ailleurs présenter, sauf localement, une distance horizontale entre fourreaux au moins égal à leur diamètre avec un minimum d'enrobage de 5 cm et ne pas occuper au droit des croisements ou empilages localisés, plus de la demi-épaisseur du béton coulé en place. Le fourreau doit dépasser le niveau du sol fini, à l'entrée et à la sortie, d'au moins 30 mm.


Pose des canalisations sur support en aérien :

La libre dilatation des canalisations posées en apparent doit pouvoir se faire sans entrainer de désordres aux supports, aux accessoires (robinetterie, etc.) et aux traversées de parois.
Les canalisations sont fixées à la structure ou la paroi à l'aide de colliers.
Dans les vides sanitaires et autres locaux humides, les supports doivent être en matériaux résistants à la corrosion tels qu'acier galvanisé ou peint, matières plastiques, laiton, etc.
Aucun tube ne doit être attaché à un autre tube ou utilisé comme support pour d'autres tubes.

Traversées de parois :

Les traversées de paroi par les canalisations doivent se faire avec fourreaux, sauf s'il s'agit de point fixe.
Traversées de chape ou dalle flottante : la canalisation est à l'intérieur d'un fourreau qui doit dépasser de 3 cm du niveau du sol fini. Le fourreau doit être mis en œuvre avant exécution de la chape ou dalle flottante. Un joint souple doit être mis en place entre la canalisation et le fourreau si le plancher se trouve au-dessus d'un local non chauffé ou sur l'extérieur.

Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire


Conception des réseaux d'évacuation


Les canalisations d'évacuation des eaux doivent assurer l'évacuation rapide et sans stagnation des eaux usées provenant des appareils sanitaires et ménagers. Les eaux usées et pluviales doivent être évacuées selon le système séparatif, et peuvent être rassemblées seulement à l'extérieur du bâtiment.


Mise en œuvre des réseaux d'évacuation


Les prescriptions pour les canalisations renvoient aux dispositions de leurs DTU respectifs en fonction de la nature du matériau de la canalisation (fonte, PVC, cuivre). Le façonnage des canalisations et leurs assemblages doivent être réalisés selon la nature des matériaux constitutifs comme indiqué dans leurs DTU respectifs.

Supports des réseaux d'évacuation :

Les canalisations sont fixées à la structure ou la paroi à l'aide de colliers.
Dans les vides sanitaires et autres locaux humides, les supports doivent être en matériaux résistants à la corrosion tels qu'acier galvanisé ou peint, matières plastiques, laiton, etc.
Aucun tube ne doit être attaché à un autre tube ou utilisé comme support pour d'autres tubes.
Dans les parties d'allure horizontale, les canalisations doivent être posées avec une pente minimum de 1 %.

Traversées de parois :
Les canalisations de ventilation des colonnes de chute ne doivent pas comporter d'assemblage dans la traversée de la toiture.
Lorsque des fourreaux sont utilisés, l'espace annulaire entre tube et fourreau peut être rempli. Afin de restituer l'étanchéité à l'air de la paroi traversée, cet espace doit être systématiquement rempli lorsque cette paroi sépare un local chauffé avec l'extérieur, le sol ou un local non chauffé.
Le diamètre intérieur du fourreau doit être supérieur de 2 mm environ au diamètre extérieur de la canalisation.
Le rebouchage des réservations dans les parois après mise en place des canalisations ou fourreaux ne doit pas modifier la position de ces derniers ni les endommager.
Les colonnes de chute peuvent traverser les éléments de gros œuvre sans fourreau.

Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire


Canalisations enterrées :

Les canalisations sont disposées sur le lit de pose sans fourreau. Le fond de fouille est dressé, ou corrigé à l'aide de terre épierrée ou sable, damé de façon que les tuyauteries reposent sur le sol sur toute leur longueur. Le remblayage de la fouille doit être exécuté en éléments fins et homogènes (terre épierrée, sable) jusqu'à 0,20 m au-dessus de la tuyauterie. Au-delà, le remblayage est effectué en tout-venant par couches successives et damées.
Le parcours du réseau doit être signalé par un dispositif tel qu'un grillage avertisseur, placé à environ 0,20 m au-dessus de la génératrice supérieure des tubes.

Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué


Mise en œuvre des appareils sanitaires



Pose des lavabos suspendus et accessoires :

La hauteur d'installation des lavabos suspendus doit être comprise entre 85 et 95 cm du sol fini au niveau de la partie supérieure de la plage de robinetterie au droit du trou de robinetterie, sauf cas particulier.

Pose des cuvettes de WC suspendues :

La hauteur d'installation des cuvettes de WC suspendues doit être comprise entre 38 et 50 cm du sol fini, sauf cas particulier. La cuvette de WC est posée sur un bâti-support.
La fixation s'effectue avec des tiges filetées métalliques de diamètre minimum 10 mm.
Tout contact entre la cuvette de WC et les parties métalliques de la fixation est à proscrire. Le contact entre la cuvette de WC et la surface d'appui du support doit être assuré par l'intermédiaire de mastic sanitaire ou autre dispositif étanche à l'eau (joint préformé, feuille résiliente).
Les raccordements encastrés (alimentation, évacuation) et fixations doivent être positionnés de façon à obtenir la hauteur d'utilisation souhaitée et l'horizontalité de la cuvette de WC.

Note : il existe des règles de mise en œuvre pour l'ensemble des appareils, ici n'ont été reprises que les règles concernant les lavabos et cuvettes WC suspendues.

Les matériaux



En raison du nombre important de matériaux différents, il est conseillé de se reporter au DTU qui énumère les normes correspondant à chaque matériau (canalisations et accessoires), robinetterie (robinets d'arrêt, de puisage et d'arrosage, protection contre les retours d'eaux, dispositifs de sécurité, réducteurs de pression et robinetterie sanitaire), pompes de circulation, filtres mécaniques, traitement des eaux...


Retrouvez l'intégralité des DTU expliqués téléchargeables en pdf ici : utiles à votre métier grâce à BatiChiffrage. Assisté d'un logiciel de chiffrage, gagnez du temps et des compétences au quotidien.
Plus d'information sur BatiChiffrage et les DTU




Les DTU expliqués sont des documents qui simplifient la compréhension des DTU et décryptent les usages dans leur globalité. En aucun cas, ils ne se substituent à la réglementation et aux règles précisément présentées dans les NF DTU édités par l'AFNOR et le CSTB. Ces DTU expliqués ne sauraient engager la responsabilité de Batiactu Groupe.


Téléchargez en pdf le DTU 60.1 expliqué


Produits concernés par ce DTU expliqué






SuperTube
Ecoulement optimisé hydrauliquement - Geberit

En savoir plus









WC Suspendus
WC - Geberit

En savoir plus





Fabricant

Batichiffrage
Batichiffrage Batichiffrage

Édité par Batiactu Groupe, BatiChiffrage est la 1ère base de données de chiffrage des travaux du BTP avec : - plus de 80 000 travaux chiffrés avec fourniture et pose - plus de 70 000 utilisateurs - des bases de prix " métier " pour les...

Création d'alerte email

Votre Alerte Nouveautés Produits
Pour être informé dès la mise en ligne d'un nouveau produit.

Créez votre alerte

Les autres publications de ce fabricant

Le DTU 60.1 expliqué pour vos travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire
Batichiffrage
Documentation Devis
EspaceEspaceEspace